Démystifier les mythes de l’argent : #1 L’argent ne fructifie pas

À la question « Que voulez-vous apprendre d’autre sur l’argent ? » en questionnaire post-formation, depuis 15 ans nous obtenons toujours la même réponse : « apprendre à faire fructifier mon argent ». Tout d’abord, cela montre que les participants savent que la budgétisation et l’épargne ne suffisent clairement pas à faire une différence rapide et importante dans leur vie : la marge de manœuvre est limitée avec un faible revenu, surtout lorsque vous avez des dettes à rembourser, et que vous vivez dans une société de consommation. Deuxièmement, cela fait écho à ce qu’ils ont entendu et lu partout : recherchez « faire fructifier son argent » et vous trouverez de nombreux sites Web, podcasts et vidéos donnant des conseils pour « faire fructifier votre argent ». Même les banques utilisent cette expression dans leur marketing, généralement avec une photo de graines et de plantes pour illustrer le propos.


Il n’y a qu’un seul problème : l’argent ne « fructifie » pas. L’argent est un outil de transaction : lorsque vous recevez de l’argent, quelqu’un d’autre vous l’a transféré : votre revenu est toujours la dépense de quelqu’un d’autre. Lorsque vous investissez et achetez une action, vous donnez en fait de l’argent à quelqu’un qui vend cette action (la majeure partie du marché boursier est un marché d’occasion). Lorsque vous vendez cette action plus tard, en espérant une plus-value, c’est une autre transaction : vous obtenez de l’argent d’un acheteur. Il n’y a pas d’argent qui « pousse » de nulle part, mais seulement des échanges d’argent entre des personnes, avec des motivations et des contraintes différentes, à des moments différents. Lorsque vous recevez des dividendes (ou des intérêts si vous achetez une obligation ou détenez un compte d’épargne), l’entreprise vous transfère cet argent, grâce à l’argent qu’elle a, à son tour, reçu de ses clients.


Pourquoi est-il important d’utiliser des termes précis ? Parce que des expressions floues comme « faire fructifier l’argent » perpétuent le mystère de l’argent et empêchent la pensée critique. Ainsi, lorsque les gens entendent parler de rendements attractifs, ils ne voient pas qu’il s’agit d’une transaction et ne se demandent pas d’où vient l’argent – ce qui est la seule question qui compte. Pourquoi ? Parce qu’enquêter sur qui est ce « qui » – quelle est la probabilité que cette personne ou cette entreprise vous paie, à quel point elle est digne de confiance, comment elle-même reçoit ses rentrées d’argent, vous donne une meilleure idée du risque et de l’impact de cette transaction sur les autres et sur la Terre. Oubliez les graines et les plantes ; au lieu de cela, imaginez l’argent comme un réseau complexe, dont chacun de nous fait partie. L’argent ne croît pas, mais change de mains – même lorsque les banques créent de l’argent, elles le font en créant une transaction future : une dette à rembourser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 10 =