Semaine mondiale de l’argent – exposition à Kinshasa

Au cours de la Semaine mondiale de l’argent  (organisée par le CYFI au niveau mondial), notre partenaire en République Démocratique du Congo, APECC, a présenté notre exposition « la Finance en images » pour la deuxième année consécutive. Nous avions fourni de nouvelles affiches axées sur le budget et le contrôle des dépenses. Cette année, malgré les problèmes de sécurité, l’exposition a été visitée par plus de 2 500 étudiants et adultes. De plus, l’APECC et son directeur, Jean-Michel Ngoyi, ont organisé des ateliers pratiques sur la façon d’écrire un budget pour compléter les messages clés des affiches. Plusieurs écoles ont déjà demandé à accueillir l’exposition qui s’avère être un moyen simple et rentable de diffuser des messages clés en littératie financière et d’encourager l’attention et l’éthique.
Lire le texte de Jean-Michel Ngoyi, Directeur d’APECC : en dessous des photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’APPRENDS A MIEUX GERER MON ARGENT – Jean-Michel Ngoyi (APECC) :
L’Exposition Finances en Images ………………………Quel intérêt ? Organisée pour la première fois à Hong-Kong lors de 10 ans d’existence de notre partenaire a+b=3, Finances en Images est une Exposition sur l’éducation financière. Elle s’efforce d’expliquer les notions de finances de manière ludique pour permettre à tout public de pouvoir bien comprendre certaines choses que les financiers et les banquiers n’affichent pas de façon transparente .Nous avons pour la première fois sollicité a+b=3 pour que les affiches de l’Exposition de Hong-Kong  viennent enrichir ce que nous faisions déjà  pour les jeunes et les enfants mais très vite nous nous sommes rendus compte que ces affiches ont attiré les personnes de toutes catégories qui se  sont senties  concernées car l’argent c’est tout le monde qui le manipule et qui rencontre les difficultés dues à sa gestion notamment le surendettement, la meilleure gestion de son budget personnel et les relations avec les institutions financières. Le contexte du  pays d’accueil qui est la RDC est assez exemplatif car plusieurs familles vivent avec moins d’un dollar par jou comme budget pour se nourrir alors que le pays est reconnu comme l’un de plus riches du monde par ses richesses, sa faune, sa flore et sa population qui est actuellement evaluée à 80 millions d’habitants .
C’est la Semaine mondiale de l’Argent ou Global Money Week initiative de CYFI (Amsterdam) qui nous a servi d’occasion pour lancer cette collaboration sur ce projet formidable mais aussi sur d’autres plus riches avec a+b=3. Depuis deux ans donc cette exposition a quitté l’Asie pour faire son entrée en Afrique Francophone par la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo. À l’heure où le système financier est en crise et où beaucoup de banques connaissent des difficultés et d’autres ferment notamment en RDC pour des raisons de gouvernance et d’éthique  ceci engendre d’autres crises et des révolutions , et un chomage toujours croissant parmi les jeunes qui vont être les futures générations d’investisseurs, d’épargnants et d’entrepreneurs. Des finances alternatives naissent, d’autres formes d’entrepreneuriat aussi notamment l’entrepreneuriat social. Il fallait trouver un autre moyen pour permettre aux jeunes de découvrir les finances avec ses différents thèmes et problèmes qui sont liés à l’éducation financière. Cette exposition dont nous nous faisons honneur de parler sur ce blog a pris ses quartiers  en RDC à Kinshasa ou elle a été visitée par au moins 3 500 personnes pour les deux éditions celles de 2016 et 2017 à l’occasion de la SMA (Semaine Mondiale de l’Argent) et elle continue à être sollicitée par des organisations et pendant que nous diffusions cette information sur ce blog une grande école située à 350 km de Kinshasa nous en a fait la demande à l’occasion des activités culturelles qu’elle organise et ce sont ses 1 850 élèves internes qui veulent la visiter avant la fin de l’année scolaire en cours.
Malgré la situation financière catastrophique du pays qui a  un budget insuffisant evalué actuellement à 2 milliards de dollars pour une population de 80 millions d’habitants et dont la majorité sont les jeunes qui voient ainsi leur avenir hypothequé, ces jeunes sont loin de se décourager. Cette précarité de la population et la fragilité de son économie loin de nous laisser indifférents doit nous pousser à lutter pour plus de justice en utilisant l’éducation financière et les valeurs entrepreneuriales comme antidote à la pauvreté .
Afin de pouvoir multiplier l’impact de cette exposition  au service de plusieurs cibles nous comptons dans les prochains jours multiplier via des mini- expositions itinérantes à petits budgets avec l’aide des partenaires intéressés pour toucher davantage des personnes. Nous avons comme objectifs que d’ici  2020 si notre agenda est respecté et que le financement s’en suit atteindre au moins 50 000 visiteurs et former des animateurs au sein des organisations pour continuer à pérenniser cette activité  et  continuer à faire apporter l’éducation financière par images  à travers la RDC lors des occasions qui s’offrent à nous. Ainsi en dehors de la semaine mondiale de l’argent ou global money week nous allons exploiter des multiples opportunités et  partenariats avec des organismes locaux pour intégrer  l’exposition  dans les activités et événements qui touchent à l’inclusion et l’éducation financière , ou celles qui ont une portée nationale  éducative et culturelle. Au mois d’août 2017 l’exposition sera vue par les participants aux Assises Nationales et Provinciales de Promotion Scolaire qui est une activité organisée par le Ministère de l’éducation primaire, secondaire et professionnelle au cours de laquelle les écoles et les partenaires éducatifs ont l’occasion de discuter, d’exposer des nouvelles idées et de découvrir les réalisations des écoles et des élèves qui se font dans le cadre de leur projet peédagogique. Par ailleurs le mois d’octobre 2017 est aussi une occasion qui nous est offerte lors de la Journée Internationale de l’Épargne qui est régulièrement celebrée en RDC et qui fait la promotion de l’épargne auprès des jeunes notamment eux en milieu scolaire. C’est une vitrine que la Banque centrale du Congo nous offre comme partie prenante pour notamment diffuser les messages clés sur l’épargne et les dépenses pour cette tranche d’âge. Il faut dire qu’actuellement en RDC les écoliers à eux seuls représentent au moins 19 millions des personnes âgées de 6 à 18 ans sans compter ceux qui sont à l’université et dans le contexte de centres de formation professionnelle.
L’EXPO FINANCES EN IMAGES  reste un joli projet pédagogique qui mérite que nous puissions régulierement l’enrichir avec d’autres thèmes comme la prévention et la lutte contre le surendettement, la meilleure gestion de son budget personnel etc.. .Il mérite un fort soutien à cause de l’impression qu’il laisse sur les jeunes en RDC. Au moment où nous mettons ce billet en ligne des écoles nous demandent de les aligner sur la liste d’attente. Cette exposition est une expérience unique pour beaucoup de ceux qui l’ont vu, les enfants et les jeunes y ont vécu des moments intenses et inoubliables, elle a permis depuis deux ans aux personnes d’horizons différents de se rencontrer et de discuter (banques, écoles…) ; nous y avons découvert que beaucoup d’adultes et de parents ont compris  surtout que l’expo est l’occasion pour leurs enfants d’acquérir des nouvelles compétences et connaissances  différemment, les jeunes et les enfants constituent la prochaine génération et doivent par conséquent être mieux préparés que les précédentes à prendre les bonnes décisions financières et faire ainsi  face aux difficultés.
Soyez donc partenaire des prochaines éditions et répondez favorablement à notre appel au soutien parce qu’ensemble nous allons combattre cette forme d’illétrisme qui touche toutes les couches de la société congolaise, intellectuels compris. Vous pouvez décider de sponsoriser un de nos projets la promotion de l’éducation financiere en RDC. En apportant votre soutien matériel, financier, logistique ou humain nous pouvons ensemble alphabétiser financièrement jusqu’à 25 000 personnes d’ici 2018. Toutes ces formes de soutien seront les bienvenu »s et vous pouvez écrire pour cela à info@aandbmake3.com
Nous avons donc en vue de déplacer dans les prochains jours l’exposition dans un  lycée  situé à 350 km de la ville de Kinshasa et dont les responsables ont eu échos par les réseaux sociaux. Au moins 2 000 filles internes et 50 membres du personnel sont attendus à cette occasion ainsi que des habitants de cette contrée rurale.
Agissons par l’éducation financière si nous voulons combattre la pauvreté et les injustices engendrées par le monde de la finance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =